Skip to content

Accueil du site > A PROPOS > ÉCHOS

ÉCHOS

Lyon en 2024

Un étrange comité joue, à première vue, les messagers de l’apocalypse sur internet en nous présentant des images désolées et désolantes de Lyon. Pourtant la vision du comité " Lyon 2024 " n’a rien d’une vision noire et effroyable de l’avenir. Il s’agit bien plutôt d’un dispositif réactionnaire du temps présent. Car "Lyon 2024 " ne supporte pas la façon dont la ville se fait aujourd’hui : " un vrai petit chaos charmant, ravissant. (...) L’apocalypse, c’est toutes ces tours qu’Urba, Bouygues et consorts vont construire sur Lyon ".

" Lyon 2024 " n’a pas de discours franchement construits, ni réellement structurés : " nous essayons juste d’embrasser une démarche qui nous paraît encore un peu floue " disent-ils dans un de leur texte que l’on peut apparenter à un manifeste. L’oeil du critique aurait pu voir dans leur démarche le thème de la déconstruction emprunté à Jacques Derrida ou le concept du " progrès de la catastrophe " présent chez l’urbaniste Paul Virilio. Des visions théoriques qui cherchent à penser l’époque. Rien de tout cela. " Lyon 2024 " est une posture irréfléchie qui s’interroge devant l’échaffaudage de notre environnement urbain. Une sorte de critique également de la politique urbaine et ’rose bonbon’ de Gérard Collomb.

Slim Mazni / Lyon Capitale

Apocalypse 2024

"La vision du site "Lyon 2024" nous laisse aussi perplexes que vous. Nous avons des ouvrages sur Lyon 2010, Lyon 2013, Lyon 2020. Dans le livre "Scènes de vie en 2024" par Christian Saint-Etienne, nous trouvons 2 pages sur Lyon en 2024, devenue une puissante capitale rivalisant avec d’autres grandes métropoles européennes. Vision tout à fait différente de celle proposée par le site qui vous intéresse..."

Cette réponse en ligne du puissant "Guichet du Savoir" de la bibliothèque de Lyon laisse entrevoir la curiosité que suscite "LYON2024". Le débat agite même les principaux forums lyonnais. On s’interroge sur cette vision du futur de Lyon. On s’agace de l’anonymat de son (ses) auteur(s).

Une vision apocalyptique de la ville promue à grands coups de pub sauvage sur la blogosphère et les réseaux sociaux entre Rhône et Saône : voilà, en résumé, l’objet du délit de ce mystérieux site, lyon2024.com qui a réussi un joli coup en se faisant connaître des internautes lyonnais.

La réalité est plus complexe. L’image de Lyon ravagée, la vue de ses principaux édifices littéralement soufflés provoque le malaise.

Terrorisme, attaque chimique, explosion nucléaire, syndrome post 11 septembre ou AZF… Les montages vidéo défont l’image de la puissante métropole européenne. Sur fond de discours tonitruants du maire de Lyon en pleine campagne électorale, défilent des paysages de désolation. Effet garanti !

On pense "Apocalypse 2024", film SF américain de 1974 dont le titre original (A boy and his dog) évoque l’errance d’un jeune homme débrouillard mais inculte et son chien télépathe à l’intelligence aiguë dans un univers post-apocalyptique.

Vision artistique ou simples élucubrations d’un PAO agité du mulot ? Les critiques n’ont pas tardé à réagir. Certains pointant du doigt la pauvreté du message. D’autres dénonçant une critique radicale du développement de Lyon, craignant que cette macabre iconographie dissimule un obscur projet politique.

La réponse viendra. Sans doute avant 2024.

Emmanuel Guerlain / Jeudilyon

« Au contraire ! »

Je ne connais pas personnellement ce site même si des amis m’en ont parlé. Lyon 2024 aurait même détourné certains de mes discours sur internet ! A priori, je ne suis pas contre ce genre d’expérience artistique. Au contraire !

Gérard Collomb , Compte rendu du t’chat du Maire du 30/09/2009